Billets

La légion... d'honneur ? - par JPG le 05/01/2009 - 19:45

La promotion de ce 1er janvier de la légion d'honneur est particulièrement savoureuse :
"Isabelle Huppert (officier), Nathalie Baye (chevalier) et Bulle Ogier (officier), les chanteurs Alain Bashung (chevalier) et Sylvie Vartan (officier) et l’humoriste Michel Leeb (chevalier).
Figurent aussi le couturier britannique de la maison Dior John Galliano fait chevalier, la danseuse Sylvie Guillem élevée au grade d’officier et la chanteuse et comédienne Henriette Ragon plus connue sous le nom de Patachou (officier).
L’auteur-compositeur Didier Barbelivien, le compositeur et chef d’orchestre Laurent Petitgirard et le Pdg d’Universal Music France Pascal Nègre sont faits chevaliers."

Or, nous apprenons ce lundi que deux journalistes refusent cette distinction, qu'elles disent ne pas mériter et n'avoir pas demandé :
"De retour de congés, j’ai découvert avec étonnement que je figurais sur la liste de la promotion du 1er janvier de la Légion d’honneur. Contrairement à l’usage, je n’ai été informée de rien avant la publication de cette liste », déclare Françoise Fressoz, chef du service politique du Monde. « Rien, dans mon parcours professionnel, ne justifie pareille distinction. Je pense en outre que, pour exercer librement sa fonction, un journaliste politique doit rester à l’écart des honneurs. Pour ces raisons, je me vois dans l’obligation de refuser cette distinction », ajoute-t-elle.
Marie-Eve Malouines, chef du service politique de France Info, fait elle aussi part de son «grand étonnement» de trouver son nom parmi les promues. « Cette liste étant publique, je tiens à préciser que je n'ai jamais réclamé une telle distinction, ni même été sollicitée en vue d'une telle démarche », explique-t-elle. « Je ne vois vraiment rien, dans mon parcours, qui puisse justifier une telle distinction, c'est pourquoi je me vois dans l'obligation de refuser cette prestigieuse décoration», ajoute la journaliste.

Passez une belle année. tongue

P.S. : Jean Yanne disait : "La légion d'honneur, c'est comme les hémorroïdes, n'importe quel cul peut l'avoir."
Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

Égalité ? - par JPG le 16/11/2008 - 13:13

La Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité) vient de faire paraître une étude relative aux stéréotypes et discriminations dans les manuels scolaires.

"En transmettant des savoirs, les manuels scolaires proposent des représentations de la société. Ils peuvent véhiculer des représentations stéréotypées qui peuvent être à l’origine des discriminations.
De manière générale, l’étude relève la présence de stéréotypes dans les manuels scolaires quelles que soient les disciplines enseignées y compris l’éducation civique.
L’image des hommes et des femmes continue de subir un traitement différencié moins valorisant pour les femmes.
Les personnes d’origine étrangère représentées sont montrées le plus souvent dans des situations dévalorisantes et/ou de pauvreté.
Le handicap est rarement évoqué.
Les seniors sont souvent associés à des représentations liées à la maladie et à la dégénérescence du corps. Ces représentations ne sont pas compensées par d’autres images positives sur leur rôle citoyen et leur apport dans la famille.
L’impasse est faite sur le sujet de l’orientation sexuelle."


L'article de la Halde.
Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

Les pédagogistes persistent et signent - par JPG le 30/08/2008 - 18:39

Cet article de Natacha Polony dans le dossier de Marianne du 30 août au 5 septembre : "Ils ne reconnaissent jamais leurs erreurs".

"Depuis vingt ans, leurs idées dominent ; depuis vingt ans leurs méthodes sont appliquées, en vertu de la loi d'orientation sur l'école. Mais cela ne leur suffit pas. Les jeunes professeurs sont fortement incités par des inspecteurs zélés à adopter des démarches inductives où l'élève tâtonne sans que le maître lui délivre les connaissances. Mais ça n'est pas assez. Les dégâts sont visibles, nul ne peut plus les nier : chaque année, la France perd une place dans les enquêtes internationales sur le niveau des élèves ; chaque année, le nombre d'élèves en « insécurité linguistique » (jolie expression pour dire qu'ils ne maîtrisent pas leur propre langue) augmente.
Pour autant, cette minorité active surnommée les « pédagogistes » et composée de chercheurs en sciences de l'éducation, de formateurs et de membres des principaux syndicats enseignants n'a pas l'intention de céder un pouce de terrain, et surtout pas devant Xavier Darcos qui prétend mettre fin aux errances de l'école primaire. La pétition « Projet de programmes de l'école primaire : copie à revoir ! » regroupe les ténors habituels, notamment Philippe Joutard, ancien recteur et coauteur des précédents programmes, que la position de juge et partie ne dérange pas."

Commentaires   2 commentaires, cliquez pour voir et/ou ajouter le vôtre !

La gifle, conclusion provisoire - par JPG le 13/08/2008 - 23:30

Article du Figaro, mercredi 13 août 2008.

Eric Debarbieux, Directeur de l'Observatoire international de la violence scolaire, réagit à la condamnation de « l'enseignant gifleur». Il déplore une propension en France à un retour aux «châtiments corporels».

-----
JPG : Je suis d'accord avec ses conclusions : le châtiment corporel ne peut, alors que nous sommes au XXIème siècle, être érigé en principe d'éducation.
Le jugement me semble équilibré, avec une amende et pas de dommages et intérêts à régler, alors qu'il s'agissait de davantage qu'une simple gifle et que l'enfant a été sanctionné par de l'exclusion temporaire de son établissement.
Cependant, les questions d'autorité ne sont pas soldées et restent à traiter.
-----

J. X, qui a giflé un de ses élèves, a été condamné à 500 euros d'amende. Quelle est votre réaction suite à ce jugement ?

C'est une condamnation symbolique forte. Mais il ne faut pas y voir la condamnation de l'ensemble du corps enseignant. Il ne faut pas faire d'un cas particulier un cas général. Or le corps enseignant a généralisé ce cas, et s'est choisi un héros, en l'occurrence un mauvais héros. Le débat a été complètement faussé. Qu'un prof gifle dans sa carrière un élève, ce n'est pas bien, mais pas épouvantable non plus, du moment que l'on ne l'érige pas en méthode d'éducation. Ici, c'est différent. C'est un cas de violence aggravé. La justice l'a reconnu comme tel. Pourtant, les réactions épidermiques de soutien au professeur ont été nombreuses. Je suis consterné par certaines d'entre elles. L'école française est censée être une école de la raison. Or, un philosophe qui fut ministre de l'Education, Luc Ferry, nous explique qu'à la place du père, il «aurait doublé la mise et donné deux gifles». Je crois qu'il y a une certaine propension dans l'opinion à revenir aux «bonnes vieilles méthodes» de châtiment corporel érigées en principe d'éducation. J'ai peur que cette affaire ne fasse encore un peu plus reculer les choses.

Est-ce qu'il y a souvent d'autres affaires de professeurs excédés frappant des élèves ?

On a peu d'enquêtes statistiques sur la question, mais il ne faut pas oublier que la Commission européenne a épinglé la France, avec deux autres pays de l'Est, pour des cas violences commises par des enseignants. D'habitude, lorsque cela se produit, il y a non-lieu puisque en France la jurisprudence reconnaît encore ce «droit à la correction». Or, quand une gifle tombe régulièrement, par exemple, cela s'apparente à un châtiment corporel. C'est un problème idéologique, on est attaché à ce type d'éducation dans notre pays. Or, des pays comme la Finlande, par exemple, qui ont abandonné complètement ces méthodes, sont mieux classés au classement Pisa (Ndlr, un classement des acquis des élèves dans les différents pays de l'OCDE). Les recherches en matière de violence scolaire montrent aussi que les élèves qui reçoivent des châtiments corporels sont eux-mêmes plus violents entre eux.

Mais les enseignants sont confrontés aussi à des situations difficiles…

Il y a un effectivement un sentiment de perte de respectabilité chez les enseignants, avec une hausse des agressions à leur encontre. Il faut sortir de cette spirale de la violence. Mais les méthodes d'antan sont une réponse simpliste à un problème complexe. Il faut sortir d'une opposition enseignants/enseignés, d'une stigmatisation de l'élève ou de l'enseignant. Cette affaire est le signe de la fragilité des enseignants et de leur manque de préparation face à ce genre de situation. Ils n'ont aucune formation à la pédagogie, on ne leur apprend pas à gérer une classe, à savoir ce qu'est une punition juste.
Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

GDF - SUEZ : - par JPG le 16/07/2008 - 20:02

Où l'on reconstitue un géant de l'énergie, cette fois pour des profits privés... Le Général doit s'en retourner dans sa tombe...
Pourtant, voici un peu plus d'un an, un candidat s'exprimait ainsi :
http://www.dailymotion.com/video/xgv7a_sarkozy-gdf
Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

L'école libératrice - par JPG le 06/07/2008 - 13:08

Par Tristan Béal, professeur des écoles dans l'académie de Versailles depuis 2001.

"L’école primaire n’est pas primaire au sens de "simpliste", comme le pense le professeur des écoles : sous prétexte que l’on recrute maintenant à bac+3, on dirait que le professeur des écoles veut montrer tout son "savoir", faire de la "littérature", des "projets", au lieu de faire des dictées, de la conjugaison, de l’analyse grammaticale, des problèmes de mathématiques ou de la géométrie ; autrement dit, il semblerait que le professeur des écoles veuille lui aussi s’amuser et qu’il s’embêterait en classe s’il devait jamais enseigner de l’élémentaire.
Mais une telle école où l’élémentaire est roi, c’est une école où l’élève rend raison de ce qu’il dit, car c’est cela un enseignement structurant et qui nomme les choses : la règle est donnée par le maître, qui ne l’impose pas, puisque ensuite l’élève est mis en demeure par des exercices systématiques d’en rendre raison – les mauvais coucheurs pourraient en conclure que c'est le comble de la tyrannie que de demander à l’élève d'assimiler la règle et de la justifier !!!
Certes, mais, avec Lang & Ferry, dire que l’élève construit son savoir (à l’élève avec ses camarades de construire la règle de grammaire par tâtonnement et déduction, règle que le maître-tâcheron se contente d’écrire sous la joyeuse dictée de sa classe) c’est profondément faux et méprisant : c’est donner l’impression à l’élève qu’il construit la règle (car, au final, même dans une classe "active", c’est le maître, en fonction de ses connaissances, qui instaure la règle) et ainsi, comme citoyen, l'élève pourra continuer à avoir l’impression de décider alors qu’en fait on décidera pour lui. En revanche, je tiens qu’une école qui nomme les choses et qui structure forme non pas des citoyens modèles mais des citoyens vigilants."

Texte intégral sur ce blog.
Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

Liens lecture - par JPG le 05/07/2008 - 11:20

Je vous invite à consulter ma page de liens relatifs à l'apprentissage de la lecture.
Au menu :
- rapports, notes, circulaires officiels ;
- enquêtes internationales ;
- neurosciences ;
- alpabétique vs globale ;
- mise en œuvre de la méthode alphabétique.
Bonne lecture. smile
Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

Peinture hyperréaliste - par JPG le 15/06/2008 - 11:22

Je vous invite maintenant à (re)découvrir la peinture hyperréaliste, art qui ne supporte pas la médiocrité, au travers d'un contemporain, Pierre Barraya.

Il a travaillé dans la publicité et nous propose ses natures mortes, paysages (certains empreints de surréalisme) et portaits automobiles.

Bonne découverte. Serez-vous troublé(e) ?



"On a souvent associé le réalisme avec le manque de culture, le maniérisme, l'académisme. Bien sûr cela peut être vrai, mais tout dépend de l'artiste lui-même et de ses engagements. Pour ma part, je pense que l'expression artistique est à son apogée dans la recherche du réalisme et que l'on peut y exprimer toutes les tendances artistiques, de l'abstraction au conceptualisme en passant par les installations, minimalisme, gestuel etc... C'est ma conviction, je ne veux convaincre personne.
C'est l'art populaire par excellence, et c'est d'ailleurs ce qui ne plaît pas aux intellectuels actuels qui, profitant de leur situation privilégière, mettent une distance entre eux et le "peuple" et réussissent à donner des complexes à beaucoup de monde. Où est passée la "liberté chérie" dans tout ça ?" PB
Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

Photos Guy Deroussiaux - par JPG le 12/06/2008 - 20:13

Un collègue du premier degré retraité, Guy Deroussiaux, s'est remis à la photographie et propose ses clichés sur un site personnel. Ses œuvres ont déjà été vues dans différentes expositions et il a déjà reçu des prix.

J'aime beaucoup les thèmes retenus, les cadrages choisis et les contrastes du rendu.

Je vous invite à rendre visite à son site et lui écrire un petit mot si son art vous touche.

Cliquez ici pour le voyage. smile


Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !

Ce site en version ch'ti - par JPG le 17/05/2008 - 11:17

Nouveau : jpg-info.net existe maintenant en version ch'ti ! tongue
Clique et ch'est parti biloute !
Commentaires   Cliquez pour ajouter un commentaire !


Share
DébutPrécédent10 pages precédentes [ 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 ] SuivantFin
Membres

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 4712 membres


Connectés :

( personne )
jpg-info.net et vous

Ajouter aux favoris Recommander ce site Ecrire au Webmaster Statistiques


  visiteurs

  visiteur en ligne


Record de visiteurs simultanés

le 14/11/2018 - 19:48
^ Haut ^